Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum. Celles-ci seront autorisées sur attestation uniquement pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible

  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés

  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé

  • Se déplacer pour la garde de ses enfants et aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières

  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement

  • Toute infraction à ces règles sera sanctionnée.

Face aux infections, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • respecter la « distanciation sociale », c’est-à-dire se tenir éloigné d’1 mètre dans tous les lieux publics, y compris au travail,

  • éviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts,

  • ne plus embrasser ou se serrer la main pour se saluer,

  • tousser ou éternuer dans son coude,

  • utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter,

  • se laver très régulièrement les mains ou les désinfecter à l’aide d’une solution hydro-alcoolique,

  • pour les personnes âgées de plus de 70 ans : limiter ses déplacements, ne pas garder ses petits-enfants.

LES MESURES DE PRÉVENTION

Rester informé et analyser les risques

Pour pouvoir respecter son obligation de prévention, l’employeur doit se tenir informé sur l’évolution de la situation et les consignes des autorités publiques et analyser les risques propres à son activité, en adaptant le document unique d’évaluation des risques dans le respect des formalités applicables.

Informer et former son personnel

L’employeur a le devoir de communiquer à son personnel (et doit s’en ménager la preuve) les diverses consignes de santé publique à respecter par mesure de prévention et en cas d’exposition au risque et de rappeler aux salariés leur obligation de sécurité à l’égard de leurs collègues.

Renforcer les mesures d’hygiène en vigueur et l’entretien des locaux

L’employeur doit accorder une importance particulière à l’entretien des locaux et mettre à disposition du personnel des moyens (savons, serviettes en quantité suffisante, etc...) pour prévenir la propagation d’un virus.

LES ACTIONS DE L'ENTREPRISE FACE AU VIRUS

Inviter les salariés à informer l'employeur

L'employeur doit inviter les salariés à l'informer de leur état de santé, et éventuellement leur rappeler leur obligation de sécurité à l'égard de leurs collègues.
Il ne peut toutefois obliger le salarié à lui communiquer des informations sur son état de santé, couvert par le secret médical.

Réagir à la situation à risque

  • Si un salarié présente des symptômes : confiner le salarié concerné, renforcer les mesures de prévention sur l'hygiène et le nettoyage des locaux,

  •  Si un salarié est contaminé : assurer le confinement du salarié concerné, renforcer à nouveau les mesures de prévention (consignes strictes sur le nettoyage des locaux),

  • Si un salarié est le parent d'un enfant devant faire l'objet d'un mesure d'isolement : possibilité de proposer le télétravail ou de solliciter un arrêt de travail indemnisé dans des conditions plus favorables que le régime de droit commun.